Réglement Constellation
frendeites

Worldcup 2016

Exposition ISF à La Gacilly

 Exposition du 02 juin au 30 septembre 2017



L’Afrique se dévoile dès l’arrivée au port

Une surprise attend les plaisanciers, lorsqu’ils accostent au port de La Gacilly. Ils sont transportés à la vitesse de l’éclair en Afrique subsaharienne par la magie du Festival Photo.

Situés à la proue du bateau, ils découvrent les grandes photos d’Aïda Muluneh, photographe éthiopienne. Ses images de femmes sont comme autant de tableaux captant tous les regards. Un peu plus loin, sur la façade de la Passerelle Culture et Tourisme et sur celle de la Maison de la photographie, le Parc national de Nairobi (Kenya) et ses animaux sauvages majestueux s’offrent à eux. Paras Chandaria a immortalisé ce lieu de sauvegarde de la faune et de la flore à quelques encablures du centre-ville. Il nous signifie que leur espace naturel risque de se rétrécir en peau de chagrin sous la poussée de l’urbanisation.


Scènes de vie et paysages


Puis, quand les navigateurs manœuvrent pour l’accostage, ils sont de nouveau plongés au cœur de l’Afrique, à travers des scènes de vie, des portraits et des paysages lumineux. Du ponton, ils découvrent les images captées par les membres d’Images sans Frontière (ISF), association internationale de photographes amateurs. Les auteurs s’attachent à rechercher dans leurs collections réalisées au fil de leurs pérégrinations dans le monde, des clichés en lien avec le thème ou le pays invité du Festival Photo. Le club photo de La Gacilly crée le lien entre les deux partenaires. Son président, Michel Cambornac, explique :« Les adhérents ont envoyé 200 photos. Cyril Drouhet, le commissaire d’exposition, en a sélectionné 20 présentées en diptyques. Denis Ulmann, membre du club et d’ISF, expose d’ailleurs des clichés ici tout comme trois autres auteurs d’ISF, lesquels ont fait le déplacement pour découvrir les agrandissements ».


Jusqu’au 30 septembre

, Festival photo, dans les rues, les jardins, la prairie, le labyrinthe du Vegetarium, les sentiers de La Gacilly. Se rendre aussi à La Chapelle-Gaceline pour l’exposition Equus et à Glénac pour Le réveil des Marais . Gratuit.



Article issu de l'édition de Vannes du dimanche 20 août 2017

Accédez au journal numérique Ouest-France